Pluridisciplinarité et cancer du sein

Mise à jour Mai 2016

 

Tous les dossiers de patientes prises en charge pour un cancer du sein doivent être discutés en réunion de concertation pluridisciplinaire dite RCP .

A priori deux RCP seront réalisées pour chaque patiente : une avant la première étape thérapeutique et la seconde après la première étape thérapeutique.

La RCP comprend au minimum un représentant parmi les spécialistes suivants: chirurgiens (oncologues, gynécologues, plasticiens...), oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, anatomopathologistes et spécialistes de l’imagerie médicale (radiologues et/ou médecins nucléaires). L’avis d’un expert d’une autre spécialité pourra être sollicité à chaque fois que cela sera nécessaire.

Dans la majorité des cas, le médecin référent de la patiente pourra proposer un traitement adapté aux caractéristiques de sa patiente qu’il est souvent le seul à avoir vu en consultation lors de la prise en charge initiale. La RCP pourra alors soit valider la proposition thérapeutique, soit discuter de l’opportunité d’une autre séquence thérapeutique. C’est au médecin référent d’annoncer à la patiente la décision de la RCP et de conduire ce traitement en fonction du désir de la patiente. Dans les cas complexes sur le plan clinique, une discussion plus approfondie sera nécessaire lors de la présentation du dossier en RCP.

La RCP fixe les étapes et les délais des traitements sous la forme d’un plan personnalisé de soins (PPS) qui seront consignés par écrit dans un rapport de réunion et remis au patient.

En cas de nouvelle question importante, voire de 3ème étape thérapeutique, la prise en charge thérapeutique pourra être rediscutée lors d’une nouvelle RCP.

La RCP doit également fixer (lors de la clôture de la stratégie thérapeutique) les modalités de la surveillance en distinguant faible risque, risque standard et risque élevé.


Retour vers: cancer du sein