L’épisiotomie

 

L’épisiotomie consiste à faire une courte incision du périnée distendu au moment de l’accouchement. Traditionnellement elle aurait pour but de faciliter l’expulsion du foetus, éviter une déchirure périnéale, et prévenir la survenue ultérieure de prolapsus et incontinence d’urine.

Or, les études récentes vont à l’encontre de ces idées.

La pratique extensive de l’épisiotomie ne prévient pas la survenue des déchirures périnéales du 3e et du 4e degré . Elle réduit en revanche le risque de survenue de déchirures périnéales antérieures, de moindre gravité . Elle  ne prévient pas non plus la survenue d’une incontinence urinaire ni anale. Concernant l’éventuelle prévention de prolapsus ultérieurs il n’est actuellement pas possible d’évaluer le rôle préventif des épisiotomies sur le risque de troubles de la statique pelvienne à long terme, en raison du manque de données scientifiques.


Le taux global d’épisiotomies en France, rapporté aux accouchements par les voies naturelles, bien qu’en décroissance depuis 1996-1997, était en 2002-2003 de 47 % (68 % chez la primipare et 31 % chez la multipare). Ces chiffres sont élevés comparativement à certaines données internationales. De plus, ces dernières années, une réduction d’ampleur variable du recours aux épisiotomies a été constatée dans d’autres pays occidentaux. Il existe de grandes varia- tions entre les régions, les hôpitaux et les différents professionnels.

Mais attention, l’épisiotomie reste nécessaire dans certains cas et cela reste à l'appréciation de l’obstétricien. La tendance générale est actuellement de réduire le recours à l’épisiotomie et l’épisiotomie systématique à vécu.

 

                                                        Episiotomie


Retour vers: l’accouchement