GROSSESSES PATHOLOGIQUES


Les saignements du premier trimestre

La survenue de saignements (ou métrorragies) au cours du premier trimestre de la grossesse est un phénomène extrêmement fréquent puisqu’il concerne une grossesse sur quatre. Il s’agit du motif de consultation le plus fréquent dans le cadre des urgences gynécologiques.  Devant ce symptôme, la réalisation d’une échographie est impérative, car sans elle aucune explication rationnelle...

Plus ...

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine (GEU) se définit comme la nidation de l’œuf hors de la cavité utérine.  Le diagnostic et le traitement des grossesses extra-utérines ont bénéficié ces dernières années d’importants progrès autorisant une découverte de plus en plus précoce et la réalisation d’actes chirurgicaux plus conservateurs et beaucoup moins invasifs. Encore plus récemment sont apparus...

Plus ...

Fausses couches à répétition

L'élimination plus ou moins précoce de la grossesse est un phénomène d'une grande banalité, puisqu'il constitue l'évolution naturelle de plus de la moitié des œufs humains. Chaque grossesse diagnostiquée a entre 10 et 15 % de chance de se terminer de la sorte.  Pour une patiente donnée, toutefois les choses ne se présentent pas exactement...

Plus ...

Chorio-amniotite

Qu’est-ce que la chorio-amniotite ? La chorio-amniotite est une inflammation aiguë des membranes et du placenta, en général  faisant suite à une colonisation ascendante en cas de rupture prolongée de la poche des  eaux. Elle peut cependant survenir même en cas de membranes intactes, notamment dans  les infections à mycoplasmes génitaux tels Ureaplasma urealyticum et Mycoplasma...

Plus ...

Le risque d’accouchement prématuré

Un accouchement est dit prématuré lorsqu’il survient  entre 22 et 36 SA révolues. Les risques pour le bébé sont un peu proportionnels à la précocité de la naissance. Le bébé qui naît entre la 35e et la 36e semaine est généralement peu exposé. Souvent, il est simplement fragile et est placé dans un centre ordinaire...

Plus ...

Rupture prématurée des membranes

On parle de rupture prématurée des membranes pour toute rupture survenantavant le début du travail. Cela concerne 5 à 10 % des grossesses. Dans les conditions physiologiques, les membranes de l’œuf (chorion et amnios) se rompent spontanément au cours du travail à dilatation complète : c’est la rupture tempestive.  La rupture est dite précoce lorsqu’elle...

Plus ...

Hydramnios

I-Définitions cliniques  L’hydramnios est un excès de liquide amniotique pendant la grossesse. Entre 1 et 2 litres de liquide amniotique, on parle d’excès de liquide et au-delà d’hydramnios. On distingue : -l’hydramnios chronique d’installation lente, tardive (3eme trimestre) et en quantité habituellement modérée et bien toléré. Il ne dépasse pas 5 litres.  -l’hydramnios aigu, d’installation rapide,...

Plus ...

Oligo-amnios

I-Définition L’oligo-amnios correspond à une quantité insuffisante de lquide amniotique. Le diagnostic d’un oligoamnios est échographique : mesure de la plus grande citerne (< 2 centimètre ) ou de l'index amniotique de Phelan (<5eme percentile pour l’âge gestationnel (selon la courbe de Magann et al.). Voir le chapitre: Les annexes du foetus-Liquide amniotique.  On distingue...

Plus ...

Macrosomie foetale

I-Définition On définit la macrosomie d’un foetus comme un poids de plus de 4 000 g à terme. Cela recouvre: -les grandes statures constitutionnelles : géniteurs de grande taille, pas d’hérédité diabétique, biométrie harmonieusement élevée pour tous les segments corporels ; -et les fœtus trop gros (macrosomie vraie) : hérédité diabétique éventuelle, ou obésité, diabète connu ou à rechercher, mensurations...

Plus ...

Placenta praevia

I-Définition Le placenta praevia ou placenta recouvrant, est une anomalie de la localisation du placenta dans l'utérus, qui s'insère dans le segment inférieur de l'utérus et recouvre partiellement ou entièrement l'orifice interne du col de l'utérus. II-Physiopatahologie et classification On distingue:     -Placenta praevia à implantation latérale : insertion du placenta dans le segment...

Plus ...

Placenta accreta

Le placenta accreta et sa forme extrême, le placenta percreta, sont des anomalies de l'insertion placentaire. Ils se caractérisent par une invasion du myomètre par les villosités trophoblastiques. C’est une pathologie rare, responsable d’une importante morbi mortalité foeto-maternelle. La prévalence est estimée à 1/2500. Histologiquement, le placenta accreta est dû à l'absence de caduque déciduale...

Plus ...

Les grossesses gémellaires

Le développement simultané de deux fœtus dans un seul utérus définit la grossesse gémellaire. Sa fréquence est évaluée à 1 % des accouchements, mais elle varie en fonction de la race et augmente avec la parité et l’âge maternel. Elle a connu une forte augmentation ces dernières années du fait du développement des techniques de...

Plus ...

Le syndrome des antiphospholipides

Le syndrome des anti-phospholipides (SAPL) est une maladie auto-immune (liée à un trouble des défenses immunitaires) caractérisée par la formation récurrente de caillots sanguins dans les vaisseaux (thromboses artérielles et/ou veineuses), par des fausses couches répétées chez les femmes et par la présence d’anticorps particuliers dans le sang, les anticorps  anti-phospholipides. D’autres manifestations cliniques, cutanées,...

Plus ...

Hypertensionartérielle et pré éclampsie

Quelques définitions    L’hypertension artérielle  (HTA) de la grossesse se définit comme une pression artérielle     ≥ 140/90 mmHg. Elle concerne 10 à 15% des grossesses. Ce symptôme hypertension est important à dépister et à surveiller car il peut être sorce de graves complications. Outre les cas d’hypertension prééxistante à la grossesse, on doit distinguer:...

Plus ...

Retards de croissance intra-utérins

Définitions Losrqu’un foetus parait trop petit au cours de la grossesse, on parle aujourd’hui de PAG, c’est-à-dire de petit poids pour l’âge gestationnel. Cela se définit par un poids isolé (estimation pondérale in utero ou poids de naissance) inférieur au 10e percentile. Le PAG sévère correspond à un PAG inférieur au 3e percentile.  Parmi ces...

Plus ...

Les grossesses prolongées

Définir la grossesse prolongée supposerait de connaître la durée «normale» de la grossesse. Or la durée normale de la grossesse, cela n'existe pas, et nous verrons par la suite qu'il est nécessaire de procéder par des approches différentes. S'il faut définir, nous donnerons deux types de définitions, I'une classique, fondée sur des critères chronologiques, I'autre...

Plus ...

Le diabète gestational

Votre gynécologue  va vous proposer au 6ème mois un dépistage du diabète gestationnel. Le diabète gestationnel concerne environ entre 6 et 20% des grossesses (selon le mode de dépistage et la population concernée).  On peut le définir comme  un état diabétique qui n'apparaît que pendant la grossesse, favorisé qu'il est par les hormones de la...

Plus ...

Allo-immunisation Rhésus

 I-De quoi s'agit-il? Les incompatibilités sanguines érythrocytairesfœto-maternelles résultent de l’élaboration par la mère d’anticorps capables de traverser la barrière placentaire et de se fixer sur les globules rouges fœtaux provoquant leur destruction. Cela se produit lorsque le fœtus a hérité de son père des antigènes de groupe sanguin que sa mère ne possède pas et...

Plus ...

Cholestase gravidique

La cholestase intrahépatique gravidique est une affection hépatique spécifique de la grossesse caractérisée par un prurit maternel du troisième trimestre et une élévation des acides biliaires sériques pouvant mettre en en jeu le pronostic fœtal.  Etiologie L’étiologie en est complexe et non complètement élucidée. Cependant, elle semble résulter de l’effet cholestatique des hormones stéroïdiennes de...

Plus ...

Thrombopénies et grossesse

I-Définition La thrombopénie se définit par une  numération plaquettaire inférieure à 150 x 109/L. Il faut savoir  qu’une décroissance modérée du nombre des plaquettes est habituelle au cours de la grossesse.  Une décroissance accentuée de la numération plaquettaire au cours de la grossesse doit donc être considérée comme anormale et conduire à une recherche étiologique...

Plus ...

Prévention des accidents thrombo-emboliques

La maladie thromboembolique veineuse est une complication rare mais grave de la grossesse. Un événement thromboembolique veineux (ETEV) complique d’une à deux grossesses pour 1 000. Le risque d’ETEV est environ cinq fois  plus élevé chez la femme enceinte que dans la population générale. Ce risque est présent dès le premier trimestre de la grossesse...

Plus ...

Mort fœtale in utero (MFIU)

C’est le décès du foetus avant le début de travail, au cours des deux derniers trimestres, c’est-à-dire à partir de 14 semaines +0 jours (d’aménorrhée). Le diagnostic est affirmé par l’échographie qui montre l’absence d’activité cardiaque et éventuellement des signes de macération. La fréquence est estimée autour de 8 cas sur 1000. I-Les causes des...

Plus ...

L’interruption médicale de grossesse (IMG)

L’interruption médicale de grossesse ou IMG est à ne pas confondre avec l’IVG ou Interruption Volontaire de Grossesse (voir ce chapitre). L’IMG peut être indiquée dans deux situations : -soit dans le cadre de la loi du 17 janvier 1975 définie par l’article L2213-1 modifié le 7 juillet 2011: « l’interruption de grossesse peut à...

Plus ...