Le rachis foetal normal

 

Par la gravité de son pronostic, et les implications médico-légales d’une erreur de diagnostic, le spina-bifida est la préoccupation majeure de tout échographiste lors de l’examen du rachis foetal. Dans de bonnes conditions, avec un dos fœtal antérieur, un balayage sagittal permet de lever le doute en quelques secondes d’examen. Dans les autres cas, il faut mobiliser le fœtus, parfois recourir à la voie vaginale, et surtout rechercher les signes indirects au niveau cérébral et en fosse postérieure.

Les repères du dépistage sont:

    -l’existence d’un revêtement cutané continu et lisse;

    -l’ alignement des lames latérales en coupe parasagittale, sans manque ni angulation;

    -et la convergence des lames latérales en coupe transversale.

    -Mais la normalité du contour cranien, du cervelet et de la fosse postérieur sont un élément essentiel pour éliminer un spina bifida.

Les coupes échographiques recommandées sont:

    -1 coupe sagittale du rachis thoraco-lombaire;

    -et double image rachis + fosse postérieure.