Le diabète gestationnel

Mise à jour mai 2009

 

Votre gynécologue  va vous proposer au 6ème mois un dépistage du diabète gestationnel. Le diabète gestationnel concerne environ entre 6 et 20% des grossesses (selon le mode de dépistage et la population concernée).  On peut le définir comme  un état diabétique qui n'apparaît que pendant la grossesse, favorisé qu'il est par les hormones de la grossesse. Il disparaît après l’accouchement. Dans un tel cas, vous n’êtres donc pas diabétique pour la vie,  mais seulement pendant une partie de la grossesse (les 5 derniers mois). Cela révèle cependant une certaine prédisposition au diabète, et il vous sera conseillé de contrôler votre glycémie dans les années suivantes.

Il est important de le dépister afin de prévenir certains des effets liés au diabète, comme d’avoir un bébé trop gros ou menacé de complications avant la naissance.

Le dépistage du diabète gestationnel repose depuis 2011 sur une épreuve d’hyperglycémie provoquée par une dose de 75g de glucose absorbée à jeun, effectuée au 6ème mois dont voici les seuils:





Nous proposons ce dépistage de manière systématique à toutes les grosseses. Un dépistage qui serait réservé aux patientes à risque passe à côté de 50% des diabètes gestationnels. rappelons cependant les facteurs dits de risque:

– âge ≥ 35 ans ;

– IMC ≥ 25 kg/m² ;

– ATCD familiaux au 1er degré de diabète ;

– ATCD de DG ou d’enfant macrosome lors d’une grossesse précédente.


Une glycémie à jeun est également conseillée en début de grossesse voire avant la grossesse. Une glycémie à jeûn >ou= 0,92 correspond à un diabète gestationnel; une glycémie > ou= 1,26g/l correpond à un diabète de type 2.



En cas de diabète gestationnel, les principes thérapeutiques sont les suivants







Retour vers: la grossesse