Biométrie Foetale (Mise à jour: Mai 2016)

 

La biométrie foetale est la mesure des dimensions du foetus à l’aide de l’échographie.


I-Biométrie du premier trimestre 

Les mesures du foetus au premier trimestre sont très importantes pour la détermination de l’âge de la grossesse et donc de la date du début de grossesse. En effet, plus les mesures sont faites tôt dans la grossesse, plus elle sont précises. Dans les premières semaines on peut atteindre une précision de +/- 2 jours, alors qu’au troisième trimestre cette précision est de  +/- 3 semaines.

Au premier trimestre, la principale mesure est la longueur cranio-caudale de l’embryon (LCC), c’est-à-dire entre le haut du crane et l’extrémité caudale (fesses), sans les jambes. Au tout début, avant que l’embryon soit visible et mesurable, on mesure le sac ovulaire et la vésicule ombilicale (petite membrane sphérique qui disparait ensuite). Peu à peu on peut également mesurer le diamètre bipariétal du crâne (BIP) et le fémur.


Ci-dessus: embryon à 5 semaines. L'embryon est entre les deux croix. La structure arrondie au-dessus de l'embryon est la vésicule ombilicale ou vitelline








La  LCC permet une estimation à + ou – 3,6 j. entre 7 et 10 sem

Autres mesures:

    -Le BIP ou diamètre biparietal est moins performant que la LCC: estimation de l’âge gestationnel à + ou - 8 j entre 10 et 24 sem

    -Le PA ou périmètre abdominal estimation de + ou – 5 j entre 10et 13 sem.

    -Le fémur peu fiable en paramètre de datation.


IIbis-La mesure de la clarté nucale



II-Biométrie céphalique

Au niveau céphalique les deux principales mesures sont le diamètre bipariétal (BIP) et le périmètre céphalique. Les calipers sont placés au niveau des échos d’entrée pour le BIP et sur les tables externe pour le périmètre. On peut aussi mesurer le diamètre fronto-occipital et celui du cervelet  et de la grande citerne.





(D’après le Collège français d’Echographie Foetale)









III-Biométrie de l’abdomen


On peut mesurer le diamètre abdominal transverse et surtout le périmètre abdominal. Pour ce dernier, les repères du plan de coupe sont les suivants:

    a= estomac

    b= vertèbre

    1= le sinus Porte

    2= la surrénale




IV-La longueur du fémur

Coupe longitudinale de la cuisse passant par le plus grand axe de la diaphyse fémorale (d), bordée à ses extrémités par les cartilages épiphysaires (e).

Les marqueurs de mesure sont placés au niveau de la jonction diaphyso-épiphysaire, à l’endroit précis de l’interruption de la brillance de la diaphyse.

Lorsque les extrémités ne paraissent pas nettes malgré un réglage adapté de l’appareil, le lieu exact de la naissance de l’ombre portée peut être mis à profit pour les repérer.


On notera que l’extrémité supéro-externe de la diaphyse est arrondie (a), alors que son extrémité antérieure
présente une angle droit avec le front osseux métaphysaire (b).

Lorsque le fémur est abordé par voie externe (A) , l’extrémité arrondie n’est pas totalement exposée aux ultrasons, ce qui concourt à minorer la longueur observée. En revanche, un abord antérieur expose l’intégralité de la longueur de la diaphyse (B).

On sait que la diaphyse est abordée par voie antérieure quand elle apparait rectiligne. Toutes les autres faces apparaissent concaves.








V-Estimation du poids foetal (valeurs de 2014)

Méthode de Hadlock:





VI-Rapports de mesures







VII-Autres mesures














Retour vers: la grossesse